27 C
Libreville
vendredi, 14 juin 2024

Gabon : Éclaircissement sur l’acquisition de la SNBG par GSEZ en 2018 : Démystification des rumeurs et mise en lumière des faits.

Face aux rumeurs infondées qui circulent sur les réseaux sociaux concernant l’acquisition de la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG) par Gabon Special Economic Zone (GSEZ) en 2018, il est impératif de clarifier la situation. GSEZ souhaite rétablir la vérité en fournissant des informations précises et vérifiées concernant cette transaction.

Fondée en 1975, la SNBG est une entreprise pionnière de l’industrie forestière gabonaise. Avant 2009, son activité principale était centrée sur le commerce et l’exportation de grumes d’okoumé. Cependant, l’entreprise n’a pas développé d’activités de production ou de transformation avant cette période en raison de certaines contraintes. En 2009, la SNBG a modifié son modèle commercial, mais l’interdiction gouvernementale relative à l’exportation des grumes l’a placée dans une situation financière difficile.

Les audits réalisés par Deloitte en 2015 et 2016 ont révélé une dette croissante de la SNBG, s’élevant à 13,2 milliards FCFA en 2015 et à 16,9 milliards FCFA en 2016. En 2018, la dette totale a dépassé les 30 milliards FCFA, plongeant l’entreprise dans une crise financière insoutenable. Les résultats négatifs des exercices fiscaux 2013 (-188 millions FCFA) et 2014 (-3,9 milliards FCFA), ainsi que l’absence d’approbation des états financiers pour les années 2014, 2015 et 2016, ont aggravé la situation de la SNBG.

Face à cette crise, GSEZ a formulé une offre de rachat au gouvernement gabonais, qui détenait 38,5 % de GSEZ via la CDC. Cette offre, la seule proposition formelle incluant un plan de restructuration de la dette, a été acceptée en 2018. GSEZ a pris en charge l’ensemble des passifs, d’un montant de 22,4 milliards FCFA, et a procédé à leur remboursement selon des modalités spécifiques.

Après l’acquisition, GSEZ a investi plus de 30 milliards FCFA dans la SNBG, transformant l’entreprise en une entité rentable. La dette commerciale de 22 milliards FCFA a été largement réduite grâce à l’apport de fonds propres. De plus, six usines ont été développées et mises en service, créant 2000 emplois directs et indirects.

Les investissements de GSEZ ont permis une expansion considérable de la superficie exploitée, passant de 340 590 hectares en 2017 à 838 644 hectares en 2024. Le capital social de la SNBG a également augmenté, passant de 10,3 milliards FCFA en 2017 à 26,3 milliards FCFA en 2023. Les fonds propres ont atteint 37 milliards FCFA en 2023.

Sous la direction de GSEZ, la SNBG a contribué à l’économie nationale en versant plus d’un milliard de FCFA en impôts de 2019 à 2022. Les contributions sociales incluent des montants versés à la CNSS, à la CNAMGS et divers autres impôts.

Pierre Boutamba

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

2 Commentaires

  1. Vs apportez des informations non partagées dans ce qui circule sur la toile, mais ne contredisez pas ces propos, que vs prétendez démystifier donc ce qui est dit est VRAI.
    La SNBG a été acquis au franc symbolique soit 1 million de FCFA, alors que l’Etat gabonais pouvait la faire évoluer juridiquement pour s’adapter aux nouvelles normes fixées par le gouvernement.

  2. Des états financiers désapprouvées, une dette fallacieuse en croissance galopante de manière injustifiée, un passif scandaleux démontrent d’une précipitation volontaire et à dessein de la SNBG vers le dépôt de bilan dans le but de la brader. Chose qui a été faite, un million de francs est le prix de cession de la SNBG. Et pourtant la SNBG venait de de gros investissements en grosses usines de transformation ultra-modernes. Ce fut un HOLD-UP tout simplement comme OLAM et GSEZ, en complicité avec des dirigeants véreux de l’époque aimaient s’y adonner. C’était une mafia d’Etat.
    Il faut arrêter de vouloir tromper les gens. Les gabonais ne sont pas tous des imbéciles comme vous aimez le faire croire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner