28.6 C
Libreville
dimanche, 19 mai 2024

Vers une révolution agricole : Le Gabon s’engage sur la voie de l’autosuffisance alimentaire d’ici 2030.

Depuis quelques années, les autorités sont engagées à développer la production alimentaire afin d’emmener le pays vers l’autosuffisance. Les experts prédisent des rendements agricoles inédits très encourageants pour conduire le Gabon vers un meilleur système alimentaire.

L’autosuffisance alimentaire du Gabon est véritablement un enjeu national, aussi bien financier que sanitaire. Ces dernières années, le gouvernement a mis un coup de pied dans la fourmilière. Plusieurs initiatives ont été prises pour faire décoller le secteur.

Ce jeudi, 4 avril, le ministère de l’agriculture l’a réaffirmé encore lors d’un atelier animé au sein du ministère. Les travaux de cet atelier portent sur le partage et la validation de la feuille de route d’après les recommandations issues du sommet mondial des Nations Unies sur le système alimentaire durable tenu à New York aux Etats-Unis en septembre 2021.

Les travaux de cet atelier ont été supervisés par le Directeur de Cabinet dudit Ministre, Sidoine Akoubou, représentant le Ministre empêché et la représentante de la coordinatrice du système des nations unies, Aissa Mamadoultaibou.

« Cet atelier vise à valider la feuille de route sur les recommandations du sommet mondial des Nations Unies sur le système alimentaire durable tenu à New York aux Etats-Unis en septembre 2021 », a indiqué le conseiller  technique du ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Raphaël Ngadi Litadi.

« Le Gabon importe beaucoup les aliments de l’extérieur, il faudra que nous puissions vite arriver à une souveraineté alimentaire », a-t-il déclaré. 

Avec des chiffres très encourageants, le Gabon est doté d’un potentiel agricole caractérisé par sa position géographique, son climat équatorial, les ressources hydrauliques abondantes, les bassins idéologiques,  une pluviométrie importante etc…

« Des atouts importants pour développer les systèmes alimentaires durables et résilients et promouvoir des régions alimentaires saines. », a reconnu Mme  Aissa Mamadoultaibou.

Le Gabon compte donc s’appuyer sur son système alimentaire à l’horizon 2030. Il s’agit entre autres, de l’amélioration de la sécurité alimentaire à travers l’accroissement durable de la production durable des denrées alimentaires, la transformation des chaînes de valeurs des aliments essentiels, expliquent les techniciens du ministère de l’agriculture.

Ce système concerne l’ensemble des activités et des acteurs impliqués dans l’agriculture, l’élevage et les autres formes de production des denrées alimentaires jusqu’à leur consommation. Le pays importe plus de 275 000 tonnes de produits alimentaires et 80% de ses importations sont constituées de blé, de riz et de volaille.

Le sommet mondial des Nations Unies sur le système alimentaire durable tenu à New York aux Etats-Unis en septembre 2021 visait à  garantir à tous l’accès à une alimentation saine et nutritive et le pays compte sur ses potentiels soutiens pour parvenir à un meilleur système alimentaire.

Denise

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner