27 C
Libreville
vendredi, 14 juin 2024

Le silence de Luc Oyoubi : les dessous mystérieux d’une déclaration manquante.

Le report inexpliqué de la déclaration de Luc Oyoubi, ancien secrétaire général par intérim du Parti démocratique gabonais (PDG), suscite de nombreuses interrogations et spéculations. Initialement prévue pour le samedi 13 avril 2024, cette communication très attendue devait annoncer ouvertement l’annulation des décisions prises le 7 mars dernier, ayant conduit à la composition de l’équipe actuelle du secrétariat exécutif dirigée par Angélique Ngoma.  

Tout d’abord, cette annonce de déclaration a surpris de nombreux observateurs car elle intervenait dans un contexte de refondation après que Luc Oyoubi eut cédé la direction du Secrétariat exécutif, qu’il occupait par intérim depuis ces derniers mois, à la suite des ennuis judiciaires de certains anciens responsables du PDG, y compris l’ancien SG, Steeve Nzegho Dieko après le coup de la Libération.

Pour l’instant, les raisons exactes de ce report ne sont pas connues. Cependant, d’après certaines sources, plusieurs dignitaires de cette formation politique auraient exercé des pressions sur Luc Oyoubi pour l’empêcher de prendre la parole et de mettre en œuvre des mesures visant à annuler les décisions prises le 7 mars précédent, avant la commémoration du 56e anniversaire et des Assises d’Autocritique et de Refondation du Parti Démocratique Gabonais (PDG).

La contestation du nouveau bureau en raison des récents changements opérés est également un élément à prendre en compte. Parmi les militants déterminés à renverser les nouveaux responsables, on compte Stéphane Iloko Boussengui et Francis Nkea Ndzigue. Le premier prône la dissolution de l’ancien parti au pouvoir tandis que le second demande l’annulation des dernières décisions prises, dont l’éviction du DCP, Ali Bongo Ondimba, et la radiation de Joséphine Nkama Dabany, plus connue sous l’appellation de Patience Dabany. Ils accusent l’actuel bureau du PDG d’avoir pris ces décisions en violation des statuts.

Face à ces multiples contestations, il est compréhensible que Luc Oyoubi ait souhaité tout remettre à plat. Cependant, de nombreuses incertitudes subsistent quant à l’avenir du PDG et aux éventuels bouleversements à venir. Ce report de déclaration, pour le moins énigmatique, nécessite davantage d’informations pour comprendre pleinement les motivations et les conséquences de cette affaire politique.   

S.E Missevou

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner