27 C
Libreville
jeudi, 20 juin 2024

Gabon/RSE : Le Groupe UBA lance sa campagne de plantation d’arbres pour l’année 2023.

Acteur financier incontournable dans le paysage bancaire gabonais, la filiale locale du Groupe UBA a procédé hier, vendredi 22 septembre 2023, aux côtés de l’ONG Les Amis de Lowé, au lancement de sa campagne de plantation d’arbres pour l’année 2023.

Axée sur la thématique « des ombres d’espoir : un arbre à la fois », la campagne de plantation d’arbres du groupe UBA pour 2023 s’inscrit dans une dynamique de promotion de la révolution verte en Afrique et de durabilité, conformément aux engagements et efforts consentis au niveau mondial dans l’optique d’atténuer les effets des changements climatiques et de faire avancer la conservation écologique.

Au Gabon, l’implication du groupe dans la préservation de la nature s’est matérialisée par le planting de 500 arbres sur une superficie de 4 hectares au village Mangrove Lowé situé à Mindoubé, dans le 5ème arrondissement de Libreville.

Alors que le Top management de la représentation nationale de UBA s’est mobilisé pour la réussite de cette opération, la Directrice Générale de la direction, Eugenia Onyekwelu, a profité de cette occasion pour sensibiliser les populations sur l’importance de préserver cette espèce d’arbres (palétuviers), qui jouent un rôle prépondérant dans l’amélioration de la biodiversité et de la santé des écosystèmes, pour des pratiques durables et la sauvegarde de notre planète pour les générations futures.

Les barrières côtières – les mangroves et leurs racines – participent à la protection des espaces habités contre les vagues, les inondations et les vents violents. Elles favorisent, de par leurs racines entrelacées, la sédimentation des matières en suspension dans la zone intertidale. De même, elles contribuent fortement lors de la reproduction des poissons et le développement de diverses espèces marines, particulièrement des juvéniles de poissons et de crevettes.

Ces dernières années, les mangroves gabonaises sont fortement menacées du fait des activités anthropiques, notamment la spéculation foncière. Entre 2018 et 2021 par exemple, le Grand-Libreville a perdu environ 70 hectares de ses mangroves. Malheureusement, la situation n’a pas réellement changé.

En s’alliant à l’ONG Les Amis de La Lowé dont le rôle dans la sauvegarde des mangroves n’est plus à démontrer, le Groupe UBA, au travers de sa filiale gabonaise, affiche ses inquiétudes face à la disparition des mangroves et aux conséquences que cette disparition pourrait avoir sur les populations côtières.

Le Groupe, à travers la Fondation UBA et sa branche RSE, s’engage ainsi sur la voie de la résilience écologique en s’impliquant sur les causes de son temps pour l’amélioration socio-économique de la vie des communautés dans lesquelles la banque opère. Les domaines de l’éducation, de l’environnement, de l’autonomisation économique et des projets spéciaux demeurent ses priorités de développement.

Le fils du bled

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner