27 C
Libreville
vendredi, 14 juin 2024

Gabon-Lambaréné/Cadastre : petit à petit, la mayonnaise semble prendre.

La mayonnaise parait prendre au sein de l’administration du cadastre dans le Moyen-Ogooué, cela depuis l’arrivée du nouveau directeur provincial Constant Mengue Ndong.

Jadis, le cadastre dans la province du moyen-Ogooué était qualifié de toute sorte d’adjectif au point où l’image de ladite administration était ternie. D’aucuns n’ont pas hésité à qualifier l’administration dont Constant Mengue Ndong est depuis six (6) mois le directeur provincial de tous les noms.

Là-bas l’anarchie était devenue une mode de gestion, escroquerie, non-respect des délais d’exécution des tâches, non-respect des procédures etc. Tels sont les maux qui ont miné cette administration durant plusieurs années. De ce fait, plusieurs personnes se sont retrouvées propriétaires de mêmes parcelles. De facto, cela a constitué une source de polémiques entre les compatriotes.

D’ailleurs, nous avions à maintes fois reçu des appels qui non seulement dénonçaient ces mauvaises pratiques, mais surtout nous invitaient à s’y rendre sur les lieux pour un éventuel reportage. Parmi ces appels figurent ceux de M. K, l’un des propriétaires communs d’une parcelle située au PK5 dans le 2e arrondissement. Là-bas, ils sont à quatre à se cogner les têtes les unes contre les autres, pour une même parcelle.

Pis, certains employés du cadastre se sont fait également rouler dans la farine comme on le dit vulgairement. D’autant plus qu’il leur avait été demandé de débourser à chacun une certaine somme pour se procurer une parcelle. Chose faite sans doute avec brio. Mais sans satisfaction.

Courant 2022, cette affaire avait fait l’objet d’une convocation du défunt gouverneur, Barnabé Mbaganliwoua. À ce rendez-vous, s’étaient retrouvés le DP sortant, celui entrant, les employés, les services spéciaux, les officiers de police judiciaire (OPJ) et la presse locale. L’on se demande si les résolutions prises par le défunt, dépositaire de l’autorité de l’Etat ont suivi leur cours normal. En effet, le défunt patron de la province avait martelé que les responsables de ces actes puissent absolument rembourser l’argent encaissé.

Rappelons à toutes fins utiles que le non-respect d’exécution des tâches est en partie dû au manque d’équipement adéquat capable de satisfaire plusieurs personnes aux mêmes moments. À peine un appareil permettant de faire des états de lieux et bien d’autres.

Au moment où nous mettons cette information sur papier, plusieurs témoignages concordants laissent entendre que les choses bougent dans le bon sens depuis l’arrivée de Constant Mengue Ndong. Lequel a commencé par doter l’administration des machines, appareils en passant par des séminaires de formation avant d’exiger des résultats escomptés de ses collaborateurs.

« Je constate pour féliciter que les choses changent positivement au fur et à mesure. Contrairement aux années antérieures. Parmi ce changement, il y a la présence du matériel de travail, les séminaires qui nous permettent de prendre connaissance des procédures de travail », a déclaré M.S.O, l’un des employés du cadastre.

Lequel n’a pas manqué de dire que désormais rien ne se fait sans que le DP ne donne son approbation. « C’est bien le DP qui confie le dossier à qui il estime capable d’accomplir la tâche. Tout en ordonnant le respect des procédures ». Sentiment partagé par J.B.E. Selon ce dernier, autrefois, les employés se partageaient les dossiers à leur propre gré. « Véritable cours du roi Pétraud », a-t- il dit. P.T.N, quant à lui, dit être surpris d’avoir reçu un coup de fil émanant du secrétariat du cadastre, lequel laissait entendre que son dossier était en phase de finalisation. Pour lui, la surprise, ici, demeure sans doute à la hauteur du délai du traitement des dossiers qui est parti des années, mois à une durée raisonnable de deux semaines.

Depuis six mois, le patron de l’administration cadastrale du Moyen-Ogooué cherche à maîtriser le fonctionnement d’une administration dont la nomination est ternie à l’échelle provinciale. Dit-on, l’administration est écrite, par conséquent, Constant Mengue Ndong, nouveau DP n’a pas de choix que de gérer le patrimoine de l’entreprise laissé par ses prédécesseurs ? Et qui dit patrimoine, dit les actifs. Autrement dit, il va devoir gérer les dossiers brûlants laissés par ces derniers.

Newman   

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

1 COMMENTAIRE

  1. L’arrivée du nouveau directeur provincial n’a pas empêché Monsieur OGUELET Pierre de payer une mission à des agents du cadastre pour les emmener au village Ntyatanga pour tenter de borner pour sin compte, des terrains ancestraux dont les propriétaires ont des débuts de réalisation dessus. Dieu merci l’alerte ayant été lancée par les villageois, les indélicats ont été ramenés a l’ordre. Mais le sieur OGUELET Pierre jure mettre tous ses moyens pour obtenir les papiers en éviatant la procédure normale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner