28.6 C
Libreville
dimanche, 19 mai 2024

Gabon-Guinée Équatoriale/Transition : Brice-Clotaire Oligui Nguéma choisit Malabo pour sa première visite officielle en étranger.

Le président de la Transition gabonaise, chef de l’État en compagnie de la Première Dame, Zita Oligui Nguéma, devrait effectuer, ce Mardi 19 septembre, une visite de travail et de fraternité à Malabo en Guinée Équatoriale, pays voisin.                             

Depuis la prise du pouvoir le 30 août dernier par le Comité de transition et la restauration des institutions (CTRI), ce déplacement constitue la première sortie officielle du nouvel Homme fort du Gabon dans un pays étranger.                         Cette visite devrait être mise à profit par les deux dirigeants de la région Afrique centrale, d’apaiser la tension perfectible ces derniers temps entre le Gabon et la Guinée Équatoriale.

Notamment les tentatives d’implication de Malabo visant à entraver la marche progressive du processus de la transition au Gabon. En effet, lors de son discours d’investiture le 4 septembre dernier à Libreville, le général de brigade Brice-Clotaire Oligui Nguéma a solennellement réaffirmé « de s’engager à ne ménager aucun effort pour qu’à l’issue de la Transition, le Gabon soit doté d’institutions fortes, démocratiques et crédibles ».

Et, de poursuivre : « le Gabon a été un des membres fondateurs de nombreuses organisations régionales et sous régionales, il entend à ce titre, jouer pleinement son rôle dans le concert des nations ». Les relations entre Libreville et Malabo sont quelque peu troubles, ces derniers temps, au regard de certains faits ou tentatives qui viserait à vouloir impliquer une ingérence de la Guinée Équatoriale dans le processus de la politique interne de son voisin.

L’arrestation, il y’a quelques jours, de Mike Jocktane et de Thérence Gnembou, deux proches du Professeur Albert Ondo Ossa dont ont dit également proche du chef de l’État équatoguinéen, qui tentaient de rendre en Guinée Équatoriale solliciter une intervention extérieure  en vue de  restaurer (?) l’ordre constitutionnel au Gabon et dont la lettre aurait été “signée” par l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2023.

Sans oublier d’autres faits marquants comme le soutien de la Guinée Équatoriale appelant des sanctions à l’encontre du Gabon au sein de la CEEAC (Communauté économique des États de l’Afrique centrale) au lendemain de la prise du pouvoir à Libreville par les militaires. Malabo semble pourtant avoir pris du recul au regard des soutiens multiformes de la communauté internationale en faveur du Comité de transition pour la restauration des institutions au Gabon.

Pour de nombreux observateurs, le déplacement en Guinée Équatoriale du chef de la Transition gabonaise viserait ainsi plusieurs aspects positifs en vue de l’apaisement et le réchauffement des relations de coopération, d’amitié et de fraternité entre le Gabon et la Guinée Équatoriale.         

Thierry Mocktar

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

2 Commentaires

  1. Nous voulons soutenir la transition nous les agriculteurs du Gabon et de la remboue en particulier nous voulons que le président prends en compte notre cas des dizaines d’hectares dévasté par les éléphants Lee Wat nous a demandé de faire les dossiers pour nous edamnisé tout ce argent c’est avec lui nos pistes agricole et les ponts et puis nous on va recommencer l’agriculture pour le moment nous sommes vraiment dans le besoin de planté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner