28 C
Libreville
jeudi, 20 juin 2024

Gabon-Nécrologie : Vyckos Ekondo, le Roi du Tandima s’en est allé dans la nuit d’hier au Maroc.

Le monde de la musique est en deuil, le Roi du Tandima, Vyckos Ekondo, est décédé dans la nuit du 13 août 2023 à Casablanca, au Maroc. L’icône de la musique traditionnelle gabonaise laisse une empreinte indélébile avec une expression culturelle bien particulière : le Tandima, un ensemble de danses et de chants traditionnels du Gabon profond où l’homme et la nature sont en parfaite harmonie.

« C’est avec une profonde tristesse que je vous annonce le décès de notre père, Vyckos Ekondo, survenu dans la nuit d’hier à Casablanca, au Maroc. Notre père a consacré sa vie à l’art et à la musique, laissant derrière lui un héritage musical riche et profondément ancré dans la culture gabonaise. Sa voix unique, sa passion inextinguible et son engagement envers la préservation de nos traditions ont touché de nombreux cœurs », a indiqué sa fille Lauriane Ekondo.

Le monde de la musique gabonaise est plongé dans la tristesse suite au décès de l’artiste Vyckos Ekondo. Une perte monumentale pour le Gabon et pour l’Afrique qui perd un digne fils par son art. Vickos Ekondo laisse derrière lui un héritage qui continuera d’inspirer et de toucher des générations de fans.

« En tant que père et mentor, Vyckos Ekondo restera à jamais dans mon cœur et dans ceux de nombreux autres. Sa musique continuera de résonner, rappelant sa contribution exceptionnelle à notre patrimoine. Repose en paix, papa. Ton héritage et ta musique illumineront toujours nos vies », a ajouté Lauriane Ekondo.

Né en 1951 au Gabon, c’est en 1969, alors qu’il est âgé de 18 ans, que Vickos Ekondo entame sa carrière musicale au Lycée Léon M’ba de Libreville. Il poursuit ses études au Canada et revient au pays pour devenir très vite l’une des valeurs montantes de la scène gabonaise. Adoré des enfants, il crée et anime l’une des plus grandes émissions de la télévision gabonaise, « L’Idole du Dimanche », qui a longtemps été le creuset de lancement de la plupart des jeunes artistes, ceux qui font aujourd’hui honneur à la musique gabonaise.

En 1985, il imagine le Tandima, avec pour but de revaloriser la culture gabonaise ancestrale, de révéler sa spécificité à travers un spectacle mêlant la musique d’inspiration traditionnelle et la danse d’inspiration initiatique. Vickos Ekondo, auteur, compositeur, interprète et chorégraphe, révèle les cultures et traditions de la plupart des ethnies du Gabon. Depuis 1992, Vickos et le Tandima, formation mixte d’une vingtaine de danseurs et musiciens, se produisent régulièrement à travers le monde : Suisse, Japon, Espagne, France, Canada, Allemagne, Corée, …

Source Medias241

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner