27 C
Libreville
vendredi, 14 juin 2024

Gabon : Ike Ngouoni Aila  Ayouomi dit être disposé à servir son pays peu de temps après sa libération du Gros Bouquet.

Ike Ngouoni Aila  Ayouomi, est l’une des personnalités les plus influentes du Gabon ayant passé plus de quatre années derrière les barreaux de la prison centrale de Libreville. Libéré récemment, il était le samedi 6 Avril 2024 face à la presse nationale et internationale dans une salle bondée de journalistes, de ses proches, ainsi que d’amis et connaissances

Sa libération survenue peu de temps après la commémoration de la Pâques, l’occasion pour lui d’exprimer sa gratitude envers ses enfants et le Président de la transition, le Général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema :

« Cette libération intervient quelques jours seulement après les célébrations de Pâques. Je rends grâce à l’Éternel, le Dieu Tout-Puissant. Dans les ténèbres, sa lumière n’a jamais cessé de me guider. Ma foi, à aucun moment, n’a été ébranlée. Je tiens à remercier très sincèrement Son Excellence Monsieur le Président de la Transition, le Général de Brigade Brice Clotaire-Olivier Nguema, qui m’a accordé sa grâce et permis ma libération. » A-t-il martelé.

Dans sa déclaration, Ike Ngouoni Aila  Ayouomi a également relevé l’importance de la solidarité envers ses compagnons de détention encore emprisonnés injustement : «  J’ai hâte de les voir libérés à leur tour. Leur place n’est pas en prison. Je profite de cette occasion pour souligner l’urgence qu’il y a à améliorer les conditions de détention au Gabon. Les prisonniers ont aussi leur droit et la dignité. C’est une absolue nécessité, tout comme il est nécessaire et urgent de mettre en œuvre une politique de réinsertion efficace, en particulier pour nos jeunes, ou encore d’améliorer les conditions d’exercice des agents de la sécurité pénitentiaire. » A-t-il déclaré.

L’ancien détenu du Gros Bouquet a également dénoncé les accusations politiques sans preuves tangibles ayant pesé lourdement lors de son procès, malgré ses déclarations constantes d’innocence : « Durant mon procès, dont les motivations, ce n’est un secret pour personne, étaient de nature purement politique, je n’ai jamais cessé de clamer mon innocence. Jamais la moindre preuve, jamais les moindres témoignages n’ont été apportés à l’appui des accusations infondées portées contre moi. Aujourd’hui, j’ai de nouveau confiance, confiance en l’avenir de mon pays. » A-t-il confié.

Selon lui, sa libération tout comme celle d’autres détenus est perçu comme un signe positif pour l’avenir démocratique du Gabon.

Cette déclaration tire la sonnette d’alarme sur l’importance d’une justice équitable, de la solidarité et à l’amélioration des conditions carcérales pour la construction d’une société plus juste afin de susciter l’espoir d’un avenir démocratique et prospère pour le Gabon.

Maintenant libre, Ike Ngouoni Aila  Ayouomi se dit prêt à contribuer de manière constructive au développement et à la stabilité de son pays.   

S.E MISSEVOU

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

5,900FansJ'aime
3,800SuiveursSuivre
2,100AbonnésS'abonner