24 C
Libreville
dimanche, 4 décembre 2022

Conflit russo-ukrainien : les médias russes menacés de censure en France

L’autorité de régulation des médias en France, semble ne pas digérer le traitement « dissonant » de l’actualité fait par certains organes, notamment la « RT France » et « Sputnik », deux médias russes régulièrement indexés par l’hexagone.

Les deux chaînes russes francophones risquent de se voir retirer le droit d’émettre dans l’hexagone si elles ne se conforment pas à la norme journalistique occidentale. Un bel exemple de dictature de la pensée qui, quand elle se déroule en Afrique, suscite l’indignation sélective des organismes européens de défense de la liberté d’expression. Pourtant, aussi curieusement que cela puisse paraître, l’acharnement dont sont victimes les médias russes et chinois en Europe ne semble émouvoir personne jusqu’ici.

C’est dans la presse locale que la direction de RT FRANCE a appris que le régulateur de la communication audiovisuelle et numérique examinait une plainte émanant d’une association opposée au Kremlin et la visant. En cause, un documentaire jugé « propagandiste ».

Si les médias « dissonants » font systématiquement l’objet de mise en demeure dans plusieurs pays dans le vieux continent, il faut dire que depuis le déclenchement du conflit entre la Russie et l’Ukraine, de plus en plus de voix s’élèvent contre ces deux chaînes russes. Ce jeudi, l’Arcom, anciennement appelé CSA, s’est d’ailleurs dit extrêmement vigilant quant aux informations diffusées par RT en français.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la chaîne fait l’objet de telles pressions de la part des autorités françaises. En 2018, la chaîne francophone russe avait été mise en demeure pour « manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue », pourtant, mieux que beaucoup d’autres médias, RT France, par exemple, est l’une des rares chaînes à avoir envoyé des reporters dans le Donbask. Mais visiblement pour l’autorité de régulation ça n’a pas suffi.

Peut-être que cette censure systématique des voix dissonantes devrait inspirer les organes de régulation en Afrique qui tolèrent encore que leurs populations soient abreuvées jour et nuit de programmes de de chaînes étrangères dont la mission de propagande au service des intérêts impérialistes n’est un secret que pour les naïfs.

Avec sudtelegramme

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe