26.7 C
Libreville
vendredi, 12 avril 2024

Célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides à Lambaréné : mettre en avant l’importance de la pêche continentale.

Située en plein cœur du site Ramsar du Bas Ogooué, avec ses 13.700 km2 de superficie, représentant la plus grande zone humide d’importance internationale du Gabon, la ville de Lambaréné a célébré, le 2 février dernier, à l’instar de la communauté internationale, l’édition 2024 de la journée mondiale des zones humides sous le thème : « les zones humides et le bien-être humain ».

À l’initiative de la Direction Générale des Ecosystèmes Aquatiques (DGEA), cette année, la Journée mondiale des zones humides célèbre la relation que les populations du Moyen-Ogooué entretiennent avec les zones humides, qui sont vitales pour l’homme, les autres écosystèmes et notre climat, car elles fournissent des services éco systémiques essentiels tels que la régulation de l’eau, la lutte contre les inondations, la purification de l’eau, la séquestration du carbone et un habitat pour la pêche.

La Direction Générale des Pêches et de l’Aquaculture (DGPA), aux côtés de la (DGEA), a pris une part active à la célébration de cet événement. « La pêche artisanale est importante dans le tissu socio-économique de la province du Moyen Ogooué, et la nécessité du respect des mesures de gestion dans ce secteur reste une priorité pour l’administration des pêches », a rappelé le Dr. Brice Didier Celce Koumba Mabert, Directeur Général des Pêches et de l’Aquaculture.

Le Dr. Brice Didier Celce Koumba Mabert a animé deux communications importantes sur (i) le cadre juridique et réglementaire de la pêche en général pour un meilleur encadrement de l’activité de pêche et (ii) l’amorce d’une réflexion d’ensemble sur la restructuration de la pêche continentale dans le Moyen-Ogooué dans l’optique d’une meilleure maîtrise du circuit de la commercialisation et l’encadrement des sous-filières d’espèces telles que le « sans-nom », dont 14.489 pièces ont été collectées en 2023 (CCPAL.2023), et la célèbre carpe.

Autant de réflexions qui ont répondu à l’ensemble des attentes des acteurs de conservation et des acteurs locaux, notamment le Conseil Consultatif Provincial du Moyen Ogooué (CCPG3), un nouvel outil d’appui au développement territorial au profit des communautés. Cap sur 2025. L’organisation de cet événement dans le Moyen Ogooué a bénéficié du soutien technique de The Nature Conservancy (TNC) et d’Oelo, une ONG locale spécialisée dans la conservation de la biodiversité dans la région des Lacs du Bas Ogooué.

Hans M

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansJ'aime
764SuiveursSuivre
656AbonnésS'abonner