26 C
Libreville
samedi, 23 octobre 2021

Funérailles de Guy Christian Mavioga : la prophétesse Claudine Ayo et sa belle-famille se disputent le corps

Décédé le 4 septembre courant à la clinique Chambrier dès suites d’une maladie, la dépouille mortelle de Guy Christian Mavioga continue de poiroter dans la glace de l’une des maisons de pompe funèbre à Libreville, la raison de cette longue attente serait le conflit familial né autour de ce décès.

La dépouille mortelle de Guy Christian Mavioga, secrétaire exécutif du Bloc Démocratique Chrétien (BDC) et ex-Directeur Général de Pizolub, propriétaire d’un journal et d’une chaîne de télévision continue de poiroter dans la glace de l’une des maisons de pompe funèbre de Libreville du fait d’un conflit né suite à ce décès entre l’épouse du défunt la prophétesse Claudine Ayo et sa belle-famille.

Selon plusieurs sources concordantes, la prophétesse Claudine Ayo epse Mavioga exigerait d’inhumé la dépouille de son mari au cimetière de plein-Niger dans le quatrième arrondissement de Libreville, ce qui ne serait pas du goût de la famille notamment ses parents géniteur qui souhaitent enterré leur fils à Mouila, ville pour laquelle il était originaire.

Aussi, la prophétesse Claudine Ayo épouse Mavioga ne souhaiterait pas organiser la veillée funéraire au domicile de Guy Christian Mavioga a Ozangué, elle ne voudrait non plus que cela se passe au domicile de la famille biologique au quartier Kinguélé , selon notre source la contribution financière promise par le gouvernement pour l’organisation des funérailles serait la principale cause du conflit.

Une situation rocambolesque pouvant conduire les deux parties devant les tribunaux.   

Le fils du bled

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe