25 C
Libreville
samedi, 4 décembre 2021

Nyanga : où sont passés les 10 milliards destinés au financement des travaux des axes Penioundou-Tchibanga et Bilanga-Mayumba?

Pour le redémarrage des travaux de bitumage de l’axe Penioundou -Tchibanga un montant de plus de 2 milliards de francs CFA a été inscrit dans la loi de finances de 2020, puis 6 milliards dans celle de 2021. Pour le tronçon  Bilanga-Mayumba, c’est plus de 2 milliards de francs CFA qui avaient été budgétisé. Malgré l’enregistrement de ces montants dans les différentes lois de finances, le lancement des travaux de ces tronçons n’est pas effectif. Ce qui soulève des questions sur leur orientation.

C’est en juillet 2013 que les premiers coups de pelle ont été donnés par l’entreprise COVEC sur l’axe Ndendé-Tchibanga, long d’un peu plus de 70 km. Après le bitumage d’une bonne partie dudit tronçon, les travaux ont subitement été interrompus au niveau du village Penioundou à 34 km de la commune de Tchibanga.

Pour le redémarrage des travaux abandonnés depuis près de 8 ans, le gouvernement avait inscrit dans la loi de finances de 2020 un budget de plus de 2 milliards de FCFA, puis 6 milliards de francs CFA dans celle de 2021. En dépit de ces prévisions financières, les travaux dans cette partie du pays n’ont toujours pas redémarré. Même cas de figure pour l’axe Bilanga-Mayumba long d’un peu plus de 15 km. Pour cet axe, c’est plus de 2 milliards de francs CFA qui ont aussi été inscrits dans la loi de finances de 2020. Malheureusement jusqu’à présent, aucun signe des travaux n’est visible.

Interpellé sur la question par notre rédaction, Léon-Armel Bounda Balonzi, ministre des Travaux Publics, de l’Equipement et des Infrastructures nous a opposé une fin de non-recevoir sur cette question. A croire que la question dérangerait. Cependant, il se susurre dans les salons feutrés que les axes Penioundou-Tchibanga et Bilanga-Mayumba ne seraient pas une priorité pour le gouvernement. C’est d’ailleurs à ce titre que les budgets prévus auraient été affectés ailleurs.

Une autre source de nous indiquer que les budgets prévisionnels au Gabon sont une vue de l’esprit des gouvernements. Car dans la réalité, le gouvernement ne disposerait pas des moyens pour financer lesdits travaux. Alors que des questions persistent sur le démarrage des travaux des axes cités, les populations de cette partie du Gabon attendent de Léon-Armel Bounda Balonzi, des éclairages.  

Pierre BOUTAMBA

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe