25 C
Libreville
samedi, 25 septembre 2021

Union Nationale : Fiasco dans le Woleu-Ntem pour Paul-Marie Gondjout.

La tournée du candidat à la présidence de l’Union nationale (UN), Paul-Marie Gondjout –  soutenu par le clan Gondjout et gendre du patriarche Zacharie Myboto –  a finalement connue un retentissant fiasco.

En allant à la conquête de l’électorat du nord, Paul-Marie Gondjout a, sans en être avisé ni le savoir, poser les jalons de la fin de l’existence politique du clan qui lui soutient, du moins pour les générations actuelles, et certainement encore, à coup sûr celle des Gondjout.                           

La défaite qui se dessine déjà pour Paul-Marie Gondjout en Aout prochain, a considérablement baissé l’influence des Myboto au sein du parti. Une situation née du rejet d’une volonté de velléité de succession familiale à la présidence du parti, indiquent de nombreux cadres. En espérant propulser son gendre à la tête de l’Union nationale, les Myboto espéraient aussi garder leur “etablishment” sur l’UN.

Malheureusement, aujourd’hui le clan se trouve divisé par l’opportunisme d’une candidature débordante qui démobilise davantage plus quelle ne rassemble. Et dont plusieurs membres de la famille Myboto soutiennent, de toute évidence, la candidature de Paulette Missambo, afin d’éviter une succession dynastique.             

Âgé de 83 ans, Zacharie Myboto, aurait voulu imposer au sein de l’Union nationale des pratiques d’une époque révolue du temps où il assumait les fonctions toute-puissante Secrétaire administratif du Parti démocratique gabonais (PDG) à l’époque du monopartisme triomphant.A l’opposé de tout ceci, Paulette Missambo bénéficie d’une grande estime et la confiance d’une majorité de membres et cadres du parti. Notamment : François Ondo Edou, Jeanine Taty Koumba, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, Marie-Agnès Koumba, Emmanuel Ntoutoume Ndong, Eric Myboto et biens d’autres. Des soutiens de taille qui devraient logiquement faciliter l’élection de Paulette Missambo à la présidence de l’Union nationale en Aout prochain.                         

La province du Woleu-Ntem, qui détient le plus fort taux de militants au sein de l’Union nationale, est d’après les sondages, fortement acquise à la cause de Paulette Missambo. Et surtout fief naturel du regretté André Mba Obame – grand idéologue politique et fondateur de l’Union nationale.

D’où le fiasco retentissant reçu de la tournée de Paul-Marie Gondjout dans le nord.

Thierry Mocktar         

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe