25 C
Libreville
lundi, 3 octobre 2022

Présidentielle 2023/ ‘’Affaire Guy Nzouba Ndama’’ : ingérence extérieure ou bradage du pays ?

‘’L’affaire Guy Nzouba Ndama’’ ou ce qu’il y’a lieu d’appeler ainsi, et qui défraye la chronique depuis le week-end dernier, révèle à la face de l’opinion gabonaise, la cupidité avec laquelle agissent certains leaders politiques gabonais. Fussent-ils des donneurs de leçons de patriotisme, de démocratie et de gouvernance. Qui, pour assouvir leur ambition d’accéder au pouvoir suprême de la nation, n’hésiteraient pas à brader les intérêts de leur pays.

Quid a se transformé en valet de service des lobbies occultes étrangers qui contribueraient, de quelle manière que ce soit, à leur accession au pouvoir pour satisfaire leur unique obsession.

Cette affaire qui divise aujourd’hui plusieurs milieux politiques du Gabon révèle les soupçons dont on faisait allusion il y’a quelques temps.

Mais cela ne semble ébranlé le camp de l’opposition, comme le nébuleux parti (?) dénommé RPG (Rassemblement pour le Gabon) – dont le tout aussi transparent président (?), Laurent Angué Mezui, s’est pourfendu dans un verbiage irréel en considérant tout cela ‘’d’une diversion de plus de la part du pouvoir’’. Comme si le pouvoir gabonais était au courant de la ‘’contrebande’’ des opposants gabonais.

Cela devrait bien se comprendre. Le leader de la nostalgique coalition Morena Bûcherons-Rassemblement national des Bûcherons-Rassemblement pour le Gabon, n’aurait jamais vu autant de liasses sous ses yeux, indique une ancienne partisane du moribond parti relégué au passé.

‘’Qui l’aurait cru au moment où le peuple gabonais lutte contre la vie chère et la précarité, de voir un donneur de leçons de la trempe de Guy Nzouba Ndama se faire épingler avec autant d’argent transporté en catimini juste pour son intérêt personnel’’, s’est-elle encore interrogée.

Aujourd’hui, il n’est plus un secret de l’effectivité de l’ingérence des lobbies financiers étrangers afin d’influencer le processus électoral du pays.

Il y’a quelques années, des hackers activés par des politiques ivoiriens avaient agi au profit de l’opposant, Jean Ping, dont il n’est plus question de présenter comme étant l’un des bénéficiaires de l’ingérence étrangère au soutien électoral. Le défunt Casimir Oye Mba et un certain… Guy Nzouba Ndama (encore) faisaient déjà parties de la ‘’légion’’ après avoir reçu des promesses virtuelles.

Aujourd’hui, et pour d’autres challenges de velléités et de tentatives de mainmise sur le pouvoir au Gabon, c’est la piste congolaise qui serait privilégiée par l’opposition gabonaise.

Thierry Mocktar

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

1 COMMENTAIRE

  1. En réalité, à la lecture de votre article de presse on comprend tout de suite pour qui est-ce que vous travaillez ou tout du moins les intentions derrières cet article. L’intitulé de votre article de presse laissait présager une analyse objective de l’affaire et non une analyse subjective s’apparentant presque à un acharnement. La justice gabonaise ne s’est toujours pas prononcé sur l’origine des fonds et la destination affectée à leur usage. Mais il me semble que vous Médiapost en avez beaucoup à apprendre à la justice à ce sujet avec bien évidemment preuves à l’appui. Je dis ça, je ne dis rien…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe