25.3 C
Libreville
samedi, 2 juillet 2022

Humour : Chambre A Louer ou la déchéance de l’humilité

Si en Côte d’Ivoire où il a été reçu dans une émission de télé « Peopl’Emik » diffusé sur La 3, l’impression de Chambre À Louer sur position dans « le giron de l’humour au Gabon » a été apprécié de manière mitigée, au Gabon, on lui reproche un discours méprisant à l’égard des anciens dont Manitou qu’il a critiqué le management.

Repéré en 2018 par l’humoriste Manitou, on peut à juste titre reconnaître le chemin parcouru par celui qui se fait appeler Chambre A Louer aujourd’hui. Pour autant, s’il représente valablement le Gabon sur la scène internationale, sa dernière prise de parole lors de l’émission Peopl’Emik animée par Yves Aymard N’Guessan Bédié n’a pas laissé les téléspectateurs indifférents dont ceux du Gabon.

En effet, à la question posée par l’animateur de savoir quelle était la place de Chambre À Louer dans le paysage humoristique locale, ce dernier, sans mâcher ses mots, s’est placé au-dessus des anciens de la discipline tels qu’Omar Defunzu, Manitou, Le Vieux Nzengue, Dibakou, pour ne citer que ces quelques noms.

« L’humour au Gabon c’est vraiment encore… (…) C’est moi qui fait parler de l’humour actuellement au Gabon si je peux me le permettre. Parce que je suis l’artiste gabonais le plus suivi sur les différents réseaux sociaux qui existent dans le monde », a-t-il fièrement laissé entendre.

Dans la foulée de cette déclaration, même si l’humoriste dit vouloir toujours apprendre des anciens, ils sont nombreux à critiquer la posture du jeune talent de Port-Gentil voyant en lui, un « arrogant », une sorte « arriviste » dans le milieu en manque d’humilité.

Pour enfoncer le clou, certains se demandent même ironiquement quel humour fait-t-il devant des talents tels que Yaya Vincenzo, Roméo MD, Manitou, la bande à Sean Bridon production et bien d’autres. Pour la toile, si certains points, notamment celui lié au déguisement des humoristes gabonais semble dépassé, Chambre A Louer gagnerait à se faire petit pour mieux s’élever.

Car comme dit un proverbe africain ; « traverse la rivière avant d’insulter le crocodile ». Qu’il s’agisse de Manitou, Defunzu, Dibaku et bien d’autres humoristes, il leur a fallu plusieurs années pour faire asseoir leur nom dans la scène humoristique locale et internationale. Si la toile offre plus de possibilités et des débouchés aujourd’hui, la jeune génération ne doit pas se départir de l’idée que c’est en devenant petit qu’on grandit.

D’ailleurs ce dernier le reconnaît : « la seule chose que je peux dire, c’est qu’il me reste encore beaucoup à apprendre de ces aînés. Parce que eux ils ont l’expérience de la scène et moi en tant que créateur de vidéo ces dernières années durant lesquelles on n’a pas eu le temps de s’exprimer à cause de la Covid-19, il y a encore beaucoup de chose à apprendre » a-t-il fait attendre.  

Fleury

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe