26 C
Libreville
mercredi, 4 août 2021

RHM-RPM : Michel Menga M’essone serait-il en danger ?

Dans la perspective urgente d’une très probable et inévitable recomposition du paysage politique du Gabon par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, plusieurs responsables et leaders politiques de l’opposition ont, pour des raisons diverses et de convenance personnelle, décider de prendre de nouveau langue avec la majorité au pouvoir.

C’est, du moins, dans cette perspective que l’on émet encore en coulisses,  le possible et probable rapprochement de l’exécutif  du Rassemblement Héritage et Modernité-Rassemblement Patriotique pour la Modernité (RHM-RPM) – frange Alexandre Barro Chambrier  –  avec le camp de la majorité.             

Après une introspection et analyse de leur dernière tournée à l’intérieur du pays, dont le bilan ne semble pas avoir été élogieux, et tenant compte des déboires judiciaires que connaît le parti avec les conséquences encourues, la possible destitution des élus nationaux et locaux, des hiérarques du parti réunis en comité restreint ont décidé d’opérer un rapprochement avec le camp de la majorité au pouvoir tout en conservant leur conviction politique.

Un rétropédalage qu’aurait déjà, en faveur du pouvoir, entrepris d’anciens leaders de l’opposition gabonaise. Des démarches devraient être entreprises dans les tous prochains jours avec certains responsables de haut rang de l’exécutif du pays, indiquent certaines de nos sources sur la question.                          Un revirement de la situation qui serait profitable et bénéfique au camp Alexandre Barro Chambrier, et consacrer, inévitable, la mort politique de Michel Menga dans la province de l’Estuaire.                         

Surtout que depuis l’organisation du congrès dit de la “Clarification” par le camp Michel Menga, l’actuel membre du gouvernement aurait bien du mal à convaincre politiquement dans le département de la Noya (Cocbeach), où le PDG, au pouvoir, continu de s’imposer localement à travers les actions de terrain menées par le Membre du bureau politique, Fidèle Angoué Mba dans le cadre de la mise en œuvre du concept des 2R (Régénération-Revitalisation).                    

La rivalité politique entre Alexandre Barro Chambrier et Michel Menga – tous deux ressortissants de la province de l’Estuaire et anciens ministres d’Omar Bongo Ondimba – a pris naissance avec la scission du RHM en deux entités distinctes. Dans un premier avis, les autorités ministérielles ont donné raison de la conservation de la paternité du parti au camp Michel Menga.

Dans ce quelle a considéré de trafic d’influence, le camp Alexandre Barro Chambrier a fait appel de la décision. Le dossier qui se trouve actuellement sur la table des instances habiletés, peine à trouver un épilogue du fait de l’imbroglio politico-jurico administratif.                      

Selon les mêmes sources, avec le ralliement de la France Alexandre Barro Chambrier a la majorité, il serait également question de sceller définitivement la page de la paternité du RHM-RPM.

Thierry Mocktar      

MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE
MEDIAPOSTE, est un media en ligne, qui traite, analyse et décrypte toute l'actualité du Gabon. Il existe depuis 2017.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecté

954FansLike
764FollowersFollow
656SubscribersSubscribe